Konutv.com

L’université de Saint-Louis a perdu toute sa mémoire

0 55

 

La manifestation des étudiants de l’université Gaston Berger de Saint-Louis , suite au décès de Fallou Sène , a causé des dégâts matérielles innombrables. En plus du saccage du domicile du Ministre Mary Teuw Niane que nous déplorons profondément, le Rectorat et le Crous ont connu aussi des pertes immenses .Certes les dégâts matérielles sont considérables, mais la plus grosse surprise notée a été la perte des archives qui constituaient la mémoire de notre chère université.

En visionnant les vidéos sur le site ndarinfo.com, nous avions la surprise de voir que les archives du rectorat ont été brûlées .Force est de noter que Les archives sont l’arsenal juridique et information d’une institution .Elles sont un outil majeur pour la prise de décision et la continuité des services.

Pour toutes ces raisons, il nous paraît indis­pen­sa­ble que les étudiants  prennent cons­cience qu’ils ont détruit des documents dont la perte leur coûtera plus qu’ils n’y gagneront, et qui sans nul doute à terme conduiront à des conséquences immédiates. La perte d’un individu est toujours dure à avaler et la mort de Fallou Sène nous a tous touché et nous prions pour que Dieu l’agrée au paradis. Nous invitons aussi l’état du Sénégal à redonner plus de considération à cette jeunesse étudiante, espoir de demain , en les mettant dans les conditions idoines.

Toutefois, nous pouvons manifester librement et montrer sa colère sans détruire. Ainsi , nous  déplorons jusqu’à la dernière énergie ,ces pertes de documents qui risquent de couter chère à la vie de l’université. En incendiant le rectorat et le CROUS, les étudiants ont brûlé leur propre dossier. La véritable question que nous nous posons est la suivante : Comment reconstruire tout ce patrimoine documentaire de notre chère université où nous avons fait nos beaux jours.

Zahir FALL
Ancien étudiant de l’UGB

Leave A Reply

Your email address will not be published.