Konutv.com

Mort de Fallou Sène : le FRN condamne et demande à Macky de « dégager »

0 59

«Le dégagement de Macky Sall est le préalable indispensable pour remettre le Sénégal sur les rails, restaurer les finances publiques, réparer les crimes commis dans la gestion de nos ressources naturelles, rétablir le dialogue et le consensus dans le processus électoral, etc», déclare le FRN dans une note parvenue à PressAfrik.«C’est pourquoi, poursuit-il, l’évocation même d’une candidature ou d’une volonté de « réélection » de Macky Sall  ne peut qu’être ressentie comme une provocation et une injure pour les millions de Sénégalais».  Avant d’ajouter que «pour éviter à notre pays des lendemains regrettables, il faut que «Macky Sall, dégage ! Na Dem ».

Le FRN qui s’incline devant la mémoire de l’étudiant Fallou Sène «lâchement abattu », décide d’apporter son soutien et sa participation active aux actions de protestation décidées par la coordination des étudiants.

Il appelle ainsi, «tous les Sénégalais à répondre à l’appel de la coordination des étudiants et à sortir massivement dans la rue pour protéger et soutenir nos frères, sœurs et enfants étudiants dans le respect de leur indépendance et empêcher de nouveaux meurtres». Car, soulignent ces opposants, «personne n’osera tirer si nous sommes des milliers et des milliers dans la rue.

Par ailleurs, le FRN fustige la politique de Macky SALL, qui selon lui, «a vidé les caisses de l’Etat, et appauvri les populations, pour le seul bénéfice d’un clan familial et des prédateurs étrangers qu’il sert».

800 milliards de francs CFA d’arriérés intérieurs

«Cette politique conduit aujourd’hui à l’accumulation de plus de 800 milliards de francs CFA d’arriérés intérieurs, ce qui se traduit, entre autres, par le non-paiement à temps des bourses des étudiants, la non commercialisation de la production d’arachides, le non-paiement des indemnités des personnels de l’éducation et de la santé, l’asphyxie financière des entreprises privées nationales, etc », informe la même source.

Le FRN est d’avis que «les affrontements entre l’Etat et les populations ne pourront que s’étendre et s’aggraver dans les prochains jours et les prochains mois, étant donné l’assèchement de la trésorerie courante du gouvernement, qui a choisi de dilapider nos maigres ressources en les transférant dans les comptes d’une poignée de sociétés et autres cabinets de consultance étrangers».

Leave A Reply

Your email address will not be published.